Home / Cakes et gâteaux / Red velvet cake (pas très red, en fait…)

Red velvet cake (pas très red, en fait…)

Red velvet cake

J’ai flashé sur l’esthétique de ce gâteau, me disant qu’un rouge aussi beau devait venir d’un ingrédient inconnu… Autant vous dire que j’ai été assez déçue quand j’ai lu qu’il ne devait cette couleur qu’à une dose extrêmement massive de colorant. Du coup, j’ai zappé cette étape totalement dispensable et ai gardé un gâteau à la couleur naturelle !

Cette recette est inspirée d’un site américain (et j’y ai, comme d’habitude, apporté quelques arrangements).

  • Éléments perturbateurs pour le cake (moule de 20cm de diamètre)

–          280 g de farine

–          5 g de levure chimique

–          5 g de bicarbonate de soude

–          5 g de sel

–          30 g de cacao non sucré (Van Houten pour moi)

–          450 g de sucre

–          200 g d’huile neutre (huile d’arachide pour moi)

–          2 œufs

–          24 cl de lait

–          1,5 cl de jus de citron

–          2 cc d’extrait de vanille

–          5 g de vinaigre blanc

–          120 ml de café (déjà préparé)

 

  • Éléments perturbateurs pour la ganache

–         80 g de chocolat noir

–          45 g de crème

 

  • Éléments perturbateurs pour le glaçage

–          260 g de crème à 30% bien froide

–          300 g de cream cheese (Philadelphia pour moi)

–          195 g de sucre impalpable

  •  Péripéties

Le cake

–          Avant tout, mélangez le lait et le jus de citron, et laissez reposer 5 minutes (vous obtiendrez ainsi un substitut du babeurre!)

–          Mélangez la farine, la levure, le bicarbonate de soude, le cacao et le sel.

–          Dans un autre récipient, mélangez le sucre et l’huile neutre (la texture est étrange, c’est normal).

–          Ajoutez-y les œufs, le mélange lait-citron et l’extrait de vanille. Mélangez bien.

–          Incorporez enfin le café et le vinaigre.

–          Mélangez les éléments secs avec les éléments liquides petit à petit. (La pâte est très liquide, pas d’inquiétude !)

–          Séparez la pâte en 2 parts égales, et répartissez-la dans 2 moules recouverts de papier sulfurisé (indispensable, car la pâte très liquide collerait beaucoup trop au moule – expérience faite !)

–          Enfournez  35 minutes dans un four préchauffé à 170°C et préparez la ganache et le glaçage.

–          Quand les cakes sont cuits, démoulez-les et laissez-les bien refroidir sur une grille.

 

La ganache au chocolat

–          Coupez le chocolat en petits morceaux.

–          Faites bouillir la crème.

–          Versez-la sur le chocolat. Laissez fondre quelques secondes, puis mélangez au fouet pour atteindre l’émulsion.

–          Laissez la ganache refroidir.

 

Le glaçage

–          Battez le cream cheese au fouet avec le sucre impalpable pour le détendre.

–          Ajoutez la crème liquide et continuez à fouetter jusqu’à ce que le mélange prenne une consistance assez ferme.

 

Le montage

–          Si vos gâteaux ont gonflé, coupez la bosse pour que l’ensemble soit stable.

–          Placez un des cakes sur le plat de service et recouvrez de ganache.

–          Laissez prendre au frais pendant environ 10 minutes.

red velvet ganache

N’allez pas jusqu’au bord avec la ganache, elle risque de couler et de tacher le glaçage blanc!

–          Recouvrez ensuite la ganache d’une couche de glaçage au cream cheese, en allant bien jusqu’au bord.

 

red velvet glaçage

Ici, pas de souci si vous dépassez!

–          Posez le second cake sur la base.

–          Recouvrez le tout d’une fine couche de glaçage pour souder la structure et pour boucher les éventuels trous : bref, rendez-ça joli !

 

Red velvet cake

Oui, c’est grossier… On s’en fiche, ça ne se verra pas!

–          Placez le tout au frigo pendant au moins 1 heure (remettez-y votre glaçage également, ne le laissez pas se réchauffer !).

–          Recouvrez ensuite le gâteau de la totalité du glaçage (non, vous n’en aurez pas trop !).

–          Si vous le désirez, décorez le dessus du gâteau avec des copeaux de chocolat.

 

Résultat? C’est super bon! J’adore le contraste entre le glaçage et le cake; le goût du chocolat se marie très bien avec celui du café; l’ensemble est moelleux sans être fade, c’est top! Le lendemain, il sera encore meilleur…

Red velvet cake

Que lire en mangeant un morceau de red velvet cake?

Je vous propose un bouquin qui m’a complètement bouleversée ( pour faire le lien, j’aurais pu vous dire que ça m’a autant bouleversée que la découverte de l’illusion rouge du red velvet cake… mais… n’exagérons rien!): « La femme de Gilles », de la Belge Madeleine Bourdouxhe.

Encore une fois, un livre qui a été adapté au cinéma, mais qui y a perdu une belle partie de son charme. Alors privilégiez la lecture, vous regarderez le film après!

Une histoire banale: Élisa est mariée à Gilles. Gilles est un peu macho, pas très attentif, pas fort sensible. Leur couple vit de ses habitudes, Élisa ne demande rien et Gilles n’en donne pas plus. Un jour, Gilles se rapproche dangereusement de la sœur d’Élisa: une femme libérée, extravertie et séductrice. Que doit dès lors faire Elisa pour que son couple survive?

Non, on n’est pas du tout dans un roman à l’eau de rose. Madeleine Bourdouxhe nous plonge dans le sentiment vrai, dans la vie quotidienne, dans la froideur de la réalité. C’est… parfait. Parfait.

femme de gilles

En effet, Élisa arrêta le défilé des images. Elle se dit: « Depuis des semaines, il se passe quelque chose entre Gilles et Victorine… Peut-être même est-il déjà trop tard pour empêcher le pire… »

Mais ce n’étaient que des étapes. Élisa attendit un instant. Elle rassembla ses forces. Enfin elle y arriva: courageusement, elle s’assena en plein cœur: « Gilles ne m’aime plus ». Elle chancela. En un grand geste maladroit elle tendit les bras vers Gilles endormi, comme si elle allait demander de l’aide. Elle s’arrêta à temps. Non, Élisa, cette fois tu souffriras seule. Pour la première fois tu ne peux demander appui à la tendresse de Gilles, tu dois te défendre comme si tu étais seule au monde. Personne ne pourra t’aider, Gilles ne peut t’aider… Tu es seule devant la plus grande douleur de ta vie.

La souffrance l’enlisait en vagues successives et toujours plus lourdes. Elle sentit que bientôt elle allait s’abandonner et tout compromettre.

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


One thought on “Red velvet cake (pas très red, en fait…)

  1. DarkValkyrie

    29 oct on 2013 at 16:15

    hello

    j’en ai fait un aussi et … il était pas red du tout.
    malgré le colorant que j’ai mis.
    en fait, tiré d’une recette américaine, il semblerait que leurs ingrédients ne soient pas strictement les mêmes que nous.
    mais il était spectaculairement bon et moelleux, ce qui en fin de compte, est bien le but!!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *