Home / Choux et éclairs / Petits choux girly à la vanille et à la framboise

Petits choux girly à la vanille et à la framboise

Choux à la framboise et à la crème pâtisserie vanille

J’étais, jusqu’à ce matin, plongée dans un bouquin super féminin (je vous en parle juste après). Ça a dû trotter dans ma tête car, depuis que je l’ai commencé, j’ai envie d’une pâtisserie girly!

Du coup, quelques choux, une vraie crème pâtissière, un fondant rose et, cachée dans chaque chou, une framboise entière!

Vous le remarquerez directement, j’ai encore quelques difficultés avec le fondant. J’ai lu pas mal de petites astuces, dont celle de Michalak (parfait, cet homme!) qui verse un peu de fondant dans une empreinte en silicone de la taille de ses choux et qui y dépose ensuite ces derniers. Deux « hics »: je n’ai pas de moule à la taille de mes choux et (surtout) je n’avais pas envie d’attendre 2 heures que le glaçage prenne! Mais je testerai la prochaine fois, car le résultat que j’ai obtenu aujourd’hui ne me plaît pas du tout!

Par contre, petite fierté: j’ai réalisé mon fondant moi-même. Je vous livre la recette très rapidement, c’est super simple et au moins on sait ce qu’il y a dedans (c’est-à-dire, du sucre et de l’eau!).

 

  •  Éléments perturbateurs pour 18 choux

–       125 g d’eau

–       60 g de beurre

–      80 g de farine

–       125 g d’œuf entier

–       2 g de sel

–       2 g de sucre

 

  • Éléments perturbateurs pour le crumble

–          40 g de beurre

–          50 g de sucre roux

–          50 g de farine

 

  • Éléments perturbateurs pour la crème pâtissière

–          4 jaunes d’œuf

–          500 ml de lait entier

–          2 gousses de vanille

–          16 g de sucre vanillé (2 paquets)

–          70 g de sucre

–          60 g de fécule de maïs

–          30 g de farine

 

  • Éléments perturbateurs pour le montage

–          du fondant blanc (j’ai utilisé environ 3 cuillères à soupe)

–          du colorant rose (en poudre ou liquide)

–          18 framboises (fraîches ou surgelées)

 

  • Péripéties pour le crumble

–          Coupez le beurre en morceaux et travaillez-le à la maryse pour le détendre.

–          Ajoutez le sucre.

–          Incorporez enfin la farine (ça semble difficile au début, mais écrasez bien le beurre contre la paroi du bol avec la maryse).

–          Étalez cette pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé, au moyen d’un rouleau.

–          Détaillez 8 cercles de 3 centimètres de diamètre au moyen d’un emporte-pièce (j’ai utilisé la base d’une douille).

–          Réservez au frais.

Crumble pour des choux bien ronds

Vous déposerez le crumble sur les choux plus tard.

  • Péripéties pour les choux

 

Avant de vous lancer, préparez tous vos ingrédients, ainsi que votre matériel. Posez une feuille de papier sulfurisé sur votre plaque de four et dessinez-y au crayon des ronds de 4 cm de diamètre. Préparez une poche munie d’une douille de 8 ou 10 centimètres de diamètre. Préchauffez votre four à 170°C, chaleur statique.

 

–          Dans une petite casserole, faites chauffer l’eau, le beurre, le sel et le sucre.

–          Pendant ce temps, tamisez la farine et battez les œufs.

–          Lorsque le mélange bout, versez la farine en une fois et tournez sans cesse pendant 1 minute avec une cuillère en bois pour assécher le mélange.

–          Débarrassez la pâte dans un bol (cela stoppera la cuisson).

–          Incorporez la moitié des œufs, en mélangeant vigoureusement au moyen d’une cuillère en bois. Ajoutez le reste petit à petit, en surveillant bien l’état de votre pâte : la pâte à choux a la bonne consistance lorsqu’elle forme un V sous la cuillère en bois. Elle doit être lisse et souple.

vérifier texture pâte à choux

Voilà le V à obtenir!

–          Mettez-la dans la poche à douille, et pochez vos choux.

–          Sortez le crumble du frigo et placez un cercle sur chaque chou, en pressant légèrement.

–          Enfournez pour 40 minutes environ. N’ouvrez pas la porte du four, vous risqueriez de faire retomber vos choux !

–          Sortez les choux du four et posez-les sur une grille pour qu’ils refroidissent sans s’humidifier.

choux bien ronds crumble

Vous pouvez surgeler les choux. Il vous suffira de les laisser décongeler à l’air libre et de les passer 2 minutes au four à 180°C pour leur redonner du croustillant.

 

  • Péripéties pour la crème pâtissière

 

–          Versez le lait dans une casserole de taille moyenne.

–          Fendez vos gousses de vanille, grattez-les et mettez le tout dans le lait.

–          Laissez infuser à froid pendant 10 minutes.

–          Dans un bol, fouettez les jaunes d’œuf avec les sucres pendant 2-3 minutes.

–          Ajoutez la fécule et la farine.

–          Mettez le lait à chauffer (je commence à feu doux, pour que la vanille ait bien le temps d’aromatiser le lait).

–          Versez un peu de lait chaud sur le mélange œufs-sucre-farine-fécule pour le détendre et éviter les grumeaux.

–          Lorsque le lait est proche de l’ébullition, versez-le sur le mélange  (j’utilise un chinois pour récupérer les morceaux de la gousse)

 

crème pâtissière vanille

–          Reversez le mélange dans la casserole et remettez cette dernière sur le feu. Fouettez sans cesse jusqu’à ce que la crème épaississe (le fouet doit laisser des traces franches dans le fond de la casserole).

–          Versez la crème dans un plat (plus la surface du plat est large, plus la crème refroidira rapidement) et filmez-la au contact (mettez un papier film directement sur la surface de la crème, cela évitera la formation d’une croûte).

–          Attendez que la crème soit totalement froide, puis conservez-la au frigo pendant au moins 1 heure. (La mettre chaude dans le frigo augmente la prolifération bactérienne).

 

  • Montage

 

garnir choux crème pâtissière vanille et framboise

–          Sortez la crème pâtissière du frigo, fouettez-la pour lui redonner une texture lisse.

–          Mettez la crème dans une poche à douille (j’ai utilisé une douille cannelée, mais ça n’a pas d’importance).

–          Coupez chaque chou en deux et garnissez-les de crème pâtissière.

–          Enfoncez-y une framboise entière.

–        Pochez une petite quantité de crème pour recouvrir la framboise.

–          Faites fondre le fondant au bain-marie ou au micro-ondes (attention, il ne doit surtout pas chauffer, juste fondre) avec le colorant à la dose souhaitée.

 

colorant fondant choux

–          Trempez les chapeaux des choux dans le fondant.

–          Laissez le fondant durcir quelques minutes.

–          Posez-les sur les choux.

–         Conservez les choux au réfrigérateur.

 

Attention, la crème pâtissière est un produit assez « dangereux » bactériologiquement parlant. Conservez-la toujours au frigo, et dégustez-la endéans les 24 heures. Même chose pour les choux, bien sûr!

 

petits choux vanille framboise

 

 Que lire en dégustant un chou super girly?

 

Grâce à mon amie France, j’ai découvert une vieillerie (mille excuses à ceux qui se sentiraient offensés): « Les sept femmes » de Guy des Cars. Je dis vieillerie, parce qu’il date quand même de 1964. Mais il n’a de « vieux » (les guillemets, c’est bien pour éviter d’être vexante, non?) que son âge, car l’écriture et les personnages sont d’une modernité folle.

L’histoire s’inspire très clairement de Cendrillon: Sylvia fait un pacte avec le vieux baron Graig: ce dernier la rendra heureuse, en échange de sa 26ème année. Dès le contrat scellé, l’odieux mari de Sylvia meurt dans un « accident ». 20 ans plus tard, Sylvia croise le regard d’un jeune homme dont elle tombe directement amoureuse. Elle retourne alors voir le baron et lui rachète sa 26ème année par petits morceaux, durant lesquels elle redevient la belle Sylvia qui séduit directement son bellâtre. Dès que le temps est écoulé, elle retrouve son apparence de quarantenaire. Mais un contrat ne vaut que si les deux parties y trouvent leur compte, et Graig ne compte évidemment pas être lésé…

 

les 7 femmes

– Je ne puis vous la rendre tout de suite complète puisqu’il me faut en trouver une autre pour la remplacer… Par contre il me serait plus facile de vous livrer ce 365 jours et ces 365 nuits par tranches de vingt-quatre, quarante-huit heures ou même huit jours… Réfléchissez: vous avez quarante-six ans. Si vous parvenez à utiliser et à distiller avec art, en les répartissant sur le restant de votre existence, que nous savons longue d’après votre ligne de vie, ces 365njours et nuits, vous serez la femme la plus heureuse de cette terre. A votre âge on n’éprouve pas le besoin d’être toujours jeune! Ce désir légitime vous reprendra par crise: soyez adroite pour le satisfaire uniquement quand il se présentera. Le reste du temps vous demeurerez la respectable Mme Werner, entourée de la vénération et de l’estime de ses innombrables amis.

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *