Home / Macarons / Macarons framboise – chocolat blanc

Macarons framboise – chocolat blanc

 Macarons framboise chocolat blanc

  • Éléments perturbateurs (pour 25 macarons)

 –          50 coques de macarons

–          200 g de chocolat blanc

Attention, plus le chocolat est de qualité, moins vous devrez mettre de crème. Ainsi, par exemple: je mets 80 gr de crème si j’utilise du Côte d’Or!

–          100 gr de crème à 30% de MG

–          Une poignée de framboises fraîches ou surgelées

 

  • Péripéties:

–          Coupez le chocolat en petits morceaux.

–          Faites bouillir la crème, et versez-la sur le chocolat. Mélangez au fouet jusqu’à ce que vous atteigniez l’émulsion (les deux éléments se mélangent intimement)

–          Faites prendre la ganache au frigo.

–          Coupez vos framboises en 2 ou en 3 selon leur taille.

–          Garnissez vos macarons d’une cuillère à café de ganache. Creusez un trou dans la ganache et insérez-y un morceau de framboises. Recouvrez partiellement la framboise avec la ganache (si vous sautez cette étape, vous risquez de voir vos coques se trouer à cause de l’humidité de la framboise).

 

Macarons framboise chocolat blanc

Ne garnissez pas trop vos macarons, la framboise prend de la place!

Que lire en dégustant un macaron framboise – chocolat blanc?

Il vous faut une lecture qui en cache une autre; une lecture qui ne se termine pas comme elle a commencé…

Ce n’est pas une lecture joyeuse que je vous propose aujourd’hui; au contraire, elle est carrément désagréable dans son sujet.. mais quel bouquin!

C’est l’histoire d’une rencontre salutaire pour Simon, qui a perdu sa femme. Il tombe fou (fou, vraiment) de Naëlle, mais celle-ci est d’une discrétion absolue, presque irréelle. Oh, non, ce n’est pas une histoire d’amour.

Un livre qui, pour les Belges, aura un arrière-goût amer…

« Comme des larmes sous la pluie » de Véronique Biefnot.

biefnot

Simon n’est pas là, il essaie de faire bonne figure, de dire « oui » quand il faut et « peut-être » quand c’est plus approprié. Son esprit n’est pas là, il vogue, sous terre, là où il l’a vue, elle, l’unique, l’inconcevable, la perdue.

Et il pense à cette vie, faite de moments si fragiles, si fugaces, un regard qui trouve son écho dans les yeux de l’autre, ou pas… une caresse qui trouve son frisson sur la peau de l’autre, ou pas.

Infiniment simple, infiniment compliqué, toute une vie jouée en un instant parfois, ou pas.

Ne pas avoir fait le bon choix, pas assez vite, pas la bonne personne, pas le bon moment, pas la bonne vie, pas celle qu’on voulait…ou , peut-être si, justement, inconsciemment.

L’homme n’est-il pas le premier instrument de son malheur?

Est-ce que tout est affaire de chimie ou d’alchimie, de magie ou de biologie?

Sommes-nous davantage mobilisés par nos flux de phéromones ou par nos émois?

Qu’importe, là, tout son être, éthéré et terrien, ressentait déjà le manque et le besoin de cette femme, inconnue, disparue.





Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Macarons framboise – chocolat blanc

  1. Sev

    12 jan on 2014 at 20:19

    Voilà je l’ai terminé ce matin! Encore merci pour ta critique qui m’a donné envie de découvrir cette auteure. J’ai adoré cette lecture, dérangeante effectivement, puisqu’on ne s’attend pas à ce que le sordide et le psychologique prennent autant de place au fur et à mesure des pages. Un livre similaire à tes macarons surprises au chocolat blanc! 😉

  2. Sev

    27 oct on 2013 at 19:01

    Une auteure belge que je ne connais pas. Je me le note, ta critique m’intrigue 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *