Home / Entremets et cheesecakes / Entremets brownie, croustillant spéculoos et mousse vanille

Entremets brownie, croustillant spéculoos et mousse vanille

entremets brownie croustillant spéculoos mousse vanille

Un dessert qui en jette, vous passez pour un pro de la pâtisserie… alors que c’est tout bête! Cet entremets ne demande presque pas de cuisson, il faut juste maîtriser la crème anglaise et avoir un peu de matériel.

Le résultat est vraiment top: la mousse vanille vient calmer le côté assez dense du brownie, et le croustillant spéculoos apporte une texture super agréable.

  • Éléments perturbateurs pour le brownie (moule rond de 20 cm de diamètre)

–          115 g de beurre

–          160 g de chocolat

–          160 g de sucre

–          2 œufs

–          1 cc d’extrait de vanille

–          85 g farine

–          1 pincée de sel

 

  • Éléments perturbateurs pour le croustillant spéculoos

–          100 g de chocolat noir

–          300 g de pâte de spéculoos

–          150 g de gavottes émiettées

 

  • Éléments perturbateurs pour la mousse vanille

–          100 ml de lait

–          100 ml de crème fraîche à 30% MG.

–          30 g de sucre

–          1 jaune d’œuf

–          1 gousse de vanille

 

–          250 ml de crème fraîche bien froide à 30% de MG

–          10 g de gélatine

 

  •  Éléments perturbateurs pour le glaçage

–          150 g de chocolat noir

–          60 g de beurre

–          60 g de crème fraîche

 

  • Premières péripéties : le brownie

–          Beurrez votre cercle et placez-le au frigo.

–          Faites fondre le beurre et le chocolat en morceaux (au bain-marie pour les puristes, au micro-ondes pour les pressés).

–          Ajoutez le sucre et le sel.

–          Incorporez les œufs un par un, puis l’extrait de vanille.

–          Terminez par la farine.

–          Déposez votre moule beurré sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

–          Versez-y votre pâte.

–          Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant 15 minutes.

–          A la sortie du four, démoulez le brownie et laissez-le refroidir sur une grille.

–          Lavez votre cercle, chemisez-le de rhodoïd (ou de papier sulfurisé) et posez-le sur le plat de service.

–          Quand il est froid, posez-y le brownie.

 

  • Deuxièmes péripéties : le croustillant spéculoos

–          Coupez le chocolat en morceaux.

–          Faites-le fondre au bain-marie avec la pâte de spéculoos.

–          Laissez bien refroidir ce mélange.

–          Émiettez-y les gavottes et mélangez bien.

–          Déposez les ¾ de cette pâte sur le brownie, et faites prendre au frigo.

–          Étalez la pâte restante sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez au frais : vous couperez ensuite de petits morceaux pour décorer l’entremets.

 

  •  Troisièmes péripéties : la mousse vanille

–          Réalisez une crème anglaise : faites chauffer le lait et la crème avec la gousse de vanille dans une petite casserole. Pendant ce temps, fouettez le jaune avec le sucre pour le faire blanchir. Lorsque le mélange « lait + crème » est chaud, ôtez la gousse de vanille et versez-le sur l’œuf. Remettez le tout dans la casserole et faites épaissir à feu moyen sans cesser de mélanger.

On reconnaît une crème anglaise cuite lorsque celle-ci nappe la cuillère en bois. Sortez-la du mélange, passez votre doigt sur le dos de la cuillère et penchez-la : la trace de votre doigt doit rester présente.

–          Plongez la gélatine dans de l’eau froide jusqu’à ce qu’elle soit bien ramollie (environ 5 minutes).

–          Prélevez 3 cuillères à soupe de crème anglaise, réchauffez-la (au micro-ondes par exemple) et diluez-y la gélatine. Réincorporez le tout à la crème et mélangez bien.

–          Laissez refroidir.

–          Montez la crème en chantilly bien ferme.

–          Incorporez-y la crème anglaise.

–          Versez la crème sur le croustillant spéculoos, égalisez le tout et conservez au frais pendant au moins 2 heures.

 

  • Enfin : le glaçage

–          Faites d’abord fondre le chocolat et le beurre.

–          Rajoutez ensuite la crème fraîche.

–          Laissez refroidir quelques instants, le temps de démouler l’entremets.

–          Faites couler le glaçage sur l’entremets, en lissant bien avec le dos d’une cuillère.

Je mets le gâteau sur une grille, elle-même posée sur une grande assiette, histoire de faire comme les vrais et de laisser déborder le glaçage ! Bon, force est de constater que j’ai encore des progrès à faire, le glaçage n’est pas très régulier…

entremets brownie croustillant spéculoos mousse vanille

Je crois qu’il faut que je fasse le glaçage un peu plus liquide, pour pouvoir bouger le gâteau et laisser ainsi le glaçage se répandre sans coups de cuillère.

Que lire en dégustant une part d’entremets brownie, croustillant spéculoos et mousse vanille?

Il n’y a pas vraiment de lien entre ma vie actuelle et le bouquin dont je vais vous parler aujourd’hui. Ou, tout au plus, un lien très ténu. Mais je me suis rappelée de cette lecture lors du dîner de famille auquel ce gâteau était destiné (ouf, je suis parvenue à faire un lien…).

Quand j’ai eu ce livre dans les mains, j’ai directement pensé qu’il allait être kitsch, rempli de poncifs et plein de mélo. Et bien…non. Une fois passés le titre et l’illustration de la couverture, on découvre un récit juste, franc, éclairé.

Une quarantenaire disparaît, laissant derrière elle son journal intime. Chapitre après chapitre, elle révèle – malgré elle – toute sa vie de femme: frustrations; haine envers son mari d’abord, ses enfants ensuite; tromperie assumée; relations hypocrites avec ses amies… Le quotidien?

Votre mari ignore que vous écrivez ceci. Il est assez facile d’écrire juste sous son nez. Presque aussi facile, peut-être, que de coucher avec d’autres. Nul ne saura jamais qui vous êtes, ni ce que vous avez fait, car vous avez toujours été considérée comme la bonne épouse.

Matière à réflexion? Si peu…

marie mise à nu

Quand je vous disais que la couverture était naze…





Rendez-vous sur Hellocoton !


10 thoughts on “Entremets brownie, croustillant spéculoos et mousse vanille

    • Virginie

      11 déc on 2014 at 15:14

      Ca donne super bien! (c’est bon ce croustillant spéculoos, non? :))

  1. LudivineL

    09 déc on 2014 at 20:45

    Je l’ai réalisé mais sous forme de bûche de Noël ! J’ai modifié un peu pour le glaçage mais il est à revoir aussi. En tout cas une super recette, je vais bientôt publier l’article avec un lien vers ton blog je te retiens au courant !
    Bonne soirée :)

    • Virginie

      03 déc on 2014 at 09:24

      Merci! Je vais tenter une version avec un glaçage plus esthétique 😉

  2. julie

    01 mar on 2014 at 17:08

    Je suis en train de réaliser ton gateau et je ne comprends pas pour la mousse vanillée tu indiques 100ml de creme fraiche et 250 ml de creme fraiche ? C’est quelle quantité pour la chantilly?
    Merci

    • Virginie

      02 mar on 2014 at 12:29

      J’ai apparemment oublié de le mettre dans la recette, mais la crème anglaise se fait avec les 100 ml de lait et 100 ml de crème. Les 250 ml qui restent sont pour la chantilly!

  3. Soph

    26 déc on 2013 at 09:18

    Top ton gateau… Pour le Glaçage j’ai retiré le beurre et je l’ai remplacé par du sucre glace pour que le glaçage brille bien… (100g chocolat, 10cl crème et 60g de sucre glace) 😉

    • Virginie

      26 déc on 2013 at 18:36

      Tu as bien fait! Moi quand je l’ai refait, j’ai ajouté une cuillère à café d’huile d’arachide pour qu’il brille 😉 (je tenterai ta méthode la prochaine fois ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *