Home / Cakes et gâteaux / Cake marbré chocolat banane

Cake marbré chocolat banane

 

banane chocolat (3)

Ce gâteau, j’ai dû le faire plus de 100 fois. C’est le gâteau de mon enfance, celui que j’ai appris à faire avec ma maman. La recette est issue d’un vieux livre de cuisine de ma grand-mère.

A la base, il n’y a pas de banane dedans, mais je me suis dit qu’après 15 ans je pouvais bien innover! Donc, une banane en plus = un œuf en moins, et on diminue la dose de sucre initiale.

Régressif!

 

  • Éléments perturbateurs:

–          2 œufs

–          100 gr de beurre

–          150 gr de sucre

–          200 gr de farine

–          8g de levure chimique

–          20 cl de lait

–          100 gr de chocolat (au lait ou noir)

–          1 banane bien mûre

 

  • Péripéties:

–          Blanchissez le sucre et les jaunes (fouettez d’abord un peu les jaunes avant d’ajouter le sucre ; sinon, ils risquent de cuire)

–           Faites fondre le beurre et incorporez-le, lorsqu’il est tiède, au mélange sucre-jaunes.

–          Mélangez la farine et la levure. Incorporez-les à la pâte en ajoutant peu à peu le lait.

–          Montez les blancs en neige. Incorporez un peu de ces blancs de manière dynamique à la pâte pour la détendre. Ensuite, incorporez délicatement le reste des blancs.

–          Séparez la pâte en deux parts égales.

–          Faites fondre le chocolat au bain-marie. Mélangez-le à une des deux parties de la pâte.

–          Écrasez la banane. Mélangez-la dans la seconde partie de la pâte.

–          Beurrez et farinez un moule à cake (20 cm de long) ou recouvrez-le de papier sulfurisé. Alternez les couches de pâte dans le moule pour obtenir un effet marbré.

–          Enfournez pour 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

–          Démoulez rapidement et laissez refroidir sur une grille.

 

banane chocolat (1)

A conserver hermétiquement à température ambiante

 

Que lire en dégustant une part de marbré chocolat-banane?

Pas de grande littérature aujourd’hui, « juste » un souvenir énorme.

Incroyable comme notre cerveau se souvient des odeurs… Dès que j’ai trempé mon doigt dans la pâte crue du marbré, le mot « Nelly » m’est venu à l’esprit. On avait toute la collection des « belles histoires » chez ma grand-mère, et à son décès mes cousines et moi  avons emporté LE livre qu’on préférait.

Et là, en allant le rechercher au fond de ma bibliothèque, je me rends compte que le titre n’est pas « Nelly » comme je l’avais toujours cru, mais… « La boulangère et le bûcheron »… Moi, émue? Non non :)

Nelly (1) Nelly (4)

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *