Home / Biscuits / Bouchées noisette coco (presque comme des Raffaello)

Bouchées noisette coco (presque comme des Raffaello)

Recette des bouchées coco noisette

Je dis « presque » parce que, quand même, ce n’est pas aussi bon que les vrais de vrais. Il manque toujours ce côté un peu crémeux du Raffaello… mais ça reste tout à fait mangeable (d’ailleurs, à chaque ouverture du frigo, il y en a quelques uns en moins… Je crois que ça ne plaît pas qu’à moi!)

J’ai fait plusieurs tests – bref, j’ai goûté à chaque fois – pour trouver le grammage idéal, histoire d’avoir une bouchée pas trop étouffe-chrétiens, mais suffisante en bouche! Résultat? Si votre Raffaello fait 10 grammes, c’est parfait!

 

  • Éléments perturbateurs (pour environ 45 bouchées)

 

  • 1 boîte de lait concentré sucré (397 gr chez Nestlé…mais je pense qu’ils sont les seuls à en faire !)
  • 150 g + 50g de noix de coco râpée.
  • 45 noisettes environ (une noisette pèse entre 1 et 2 grammes)

 

  • Péripéties

 

  • Dans un bol, mélangez le lait concentré sucré avec les 150 g de noix de coco râpée.
  • Laissez prendre une nuit au frais.
  • Torréfiez les noisettes : mettez-les sur la plaque de four recouverte de papier cuisson. Laissez chauffer 15 minutes à 150 degrés.
  • Frottez les noisettes entre vos mains pour ôter la peau qui se détache (si ce n’est pas le cas pour certaines, pas de prise de tête, on laisse la peau!)
  • Mettez les 50 g de noix de coco dans une assiette.
  • Au moyen d’une petite cuillère, prélevez environ 8 grammes du mélange lait concentré-coco.
  • Façonnez une petite boule entre vos mains. Enfoncez-y une noisette, et reformez correctement la boule.
  • Faites rouler la boule dans la noix de coco pour la recouvrir.
  • Lorsque vos Raffaello sont façonnés, gardez-les au frais dans une boîte hermétique.

Raffaello

Consommez vos Raffaello dans les 2 jours. Après cela, ils perdent de leur saveur.

 

Bouchées coco noisette

Note pour moi-même : j’essaierai, la prochaine fois, de torréfier la noix de coco pour recouvrir les Raffaello, afin qu’elle révèle davantage son goût.

Bouchées coco noisette Raffaello

Que lire en goûtant (et en re-goûtant) un Raffaello maison?

 

Il vous faut une petite douceur rapidement engloutie, mais qui vous confère une sensation directe de plaisir.

Aujourd’hui, je vous offre quelques uns des « Je me souviens » de Perec, parce que j’ai ressorti son bouquin récemment et que ça m’a plu autant qu’à la première lecture!

 

 Je me souviens de « Bébé Cadum »

Je me souviens de Proposer youp-la-boum

Je me souviens qu’en septembre, à Paris, dans les années d’après-guerre, il y avait beaucoup de guêpes, beaucoup plus, me semble-t-il, que de nos jours.

Je me souviens de la mode des duffle-coats.

Je me souviens quand il y avait des petits autobus bleus à tarif unique.

Je me souviens que Jean Gabin, avant la guerre, devait, par contrat, mourir à la fin de chaque film.

Je me souviens quand l’Express est devenu un quotidien.

Je me souviens que ma première bicyclette avait des pneus pleins.

Je me souviens quand on revenait de vacances, le 1er septembre, et qu’il  y avait encore un mois entier sans école.

Je me souviens que je n’aimais pas la choucroute.

Je me souviens que mon oncle avait une 11CV immatriculée 7070 RL2.

Je me souviens qu’un ami de mon cousin Henri restait toute la journée en robe de chambre quand il préparait ses examens.

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *